C’est contre l’engagement ferme et irrévocable de ne jamais divulguer son adresse, que Géraldine* ouvre pour la toute première fois sa porte à une journaliste.

À 37 ans, cette maman de deux enfants qui préfère taire sa profession, tente de refaire surface, après avoir subi des violences physique et psychologique de la part de son mari et père de ses enfants.

Lire la suite : https://www.midilibre.fr/2022/01/23/le-bar-ce-nouveau-rempart-contre-les-violences-faites-aux-femmes-10063046.php